28, avril 2008

Le gouvernement des faits divers

Posted in Notre bon Législateur à 8:54 par louloubar

Après l’enlèvement, le viol et l’assassinat d’une jeune étudiante suédoise, on peut se demander quelles seront les répercutions de ce fait divers sur notre législation.

Ce crime est évidemment révoltant et abjecte, pour autant il s’agit d’un fait divers.

Depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, les textes qui sont adoptés en matière pénale répondent à l’actualité.

Chaque émotion doit donner lieu à un nouveau texte. C’est à croire que le pouvoir de légiférer a été partiellement transféré aux criminels eux-mêmes.

On aurait peut-être pu éviter la mort de Susanna Zetterberg si son agresseur présumé, Bruno Cholet, avait été encadré à sa sortie de prison et durant sa réclusion.

On vient d’apprendre que ses empreintes génétiques ne figuraient pas dans le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG).

Et dire qu’un simple vol dans un magasin suffit pour être « fiché » dans ce répertoire…

Il semble probable que Bruno Cholet soit l’auteur du viol d’une autre jeune femme suédoise. Ce viol a été commis quelques jours avant l’enlèvement de Susanna Zetterberg. Si ses caractéristiques génétiques avaient été répertoriées au FNAEG, il aurait été interpelé avant de récidiver.

Nul doute qu’il faille réfléchir au traitement de la récidive.

Pour autant, notre société dispose déjà d’armes efficaces en la matière.

Il suffirait peut-être de se donner les moyens de les utiliser.

En attendant, ce fait divers conforte encore un peu plus les partisans de la rétention de sûreté.

 

Publicités

Un commentaire »

  1. Tu me piques un de mes chevaux de bataille, Louloubar !
    « C’est à croire que le pouvoir de légiférer a été partiellement transféré aux criminels eux-mêmes », mais aussi à la vox populi (ou la vox mediorum?) qui n’est pas toujours la plus sage 😉 surtout quand l’émotion ponctuelle l’emporte sur la réflexion de fond…

    Ce sera sans doute encore un prétexte pour durcir des lois pourtant déjà probablement suffisantes… si elles étaient correctement appliquées; et bien sûr de complexifier l’arsenal répressif au lieu d’améliorer les conditions de vie et l’accompagnement, psychiatrique notamment, des prisonniers.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :